Denis DIDEROT
Lycée
Marseille - tél : 04 91 10 07 00
 

Chroniques, Imaginaires numériques

vendredi 10 février 2017, par M. Usseglio, professeur d’italien

Chroniques, Imaginaires numériques

le jeudi 9 février 2017

Déambulation virtuelle et artistique tra il mondo e l’Italia

1AA TSTI2D 1S

Chroniques, Imaginaires numériques le jeudi 9 février

Mais oui
On peut flâner sérieusement dans Marseille quand on est élève(s) du lycée Diderot.
Etudier et se familiariser avec les nouvelles cultures, les méandres de la ville.
La faire sienne, cette ville, comme d’une étroite connivence...
Que l’on soit en A.A (Guillaume, Axelle, Antoine, Emilie, Julie, Quentin) en S.T.I.2.D (comme les deux Haroune et Abderrahmane), en première S2 (comme Jade), Et puis être une élève formidable d’hier à peine (Lola), une italienne qui découvre la France sous ses facettes nombreuses (Luana)...
Que l’on étudie le design, l’ingénierie, la science dure et tout le reste de l’existence

Dai On peut voir la ville autrement.
Coraggio On peut se voir dans la ville autrement.
S’apercevoir remontant la Canebière (avec un léger décalage de 24 heures) : installation A+ de Thierry Fournier {{}}
On rêve de miroirs déformants qui reflètent du sens…
Lire une BD mouvante (ou déroulante, son à l’appui) au gré des murs improvisés ou sur une tablette de L’Alcazar ( Phaillana de Marietta Ren)

On peut s’y promener en baissant les armes.
En se disant que la cité est belle, à peine transformée,
Qu’il suffit de peu de chose finalement
pour se la rendre différente et attirante.

" Chroniques, Imaginaires numériques
et les acteurs des arts et cultures numériques
ont investi le centre ville de Marseille…
pour une invitation à découvrir la diversité
des esthétiques contemporaines et la vitalité du territoire."

L’ammaliante Edwige Gerdelat, notre médiatrice nous attendait
devant le Kiosque à musique -presque aux Réformés- dans ce parcours
insolite pour cette ballade numérique jusqu’à l’église sur la mer et le port...

Cette déambulation était pleine de charme(s) et ouvrait d’autres perspectives à appréhender dans l’ombre des vents (In transit X).

C’est dans l’église Saint- Ferréol que se figea "alla bella" notre
tour des mondes virtuel grâce à l’étrange et fascinant travail de l’artiste Italien Quayola. Avec son Strata dièse 4, il réinvente ou donne corps aux volumes et aux couleurs de la peinture des grand-maîtres, avant la dialectique et le logos...

Comme si on voyageait dans l’âme primitive d’un Michelangelo avant même que le travail pictural ne se donne et ne se rende aux symboles et métaphores des messages religieux.

Enfin, tout ça pour dire que c’était une belle promenade.

PhU
Pour idées :
1. La médiation du parcours Révélations :
L’œuvre - Phallaina - située sur la Canebière fonctionne avec une application interactive géo localisée, qui permet l’accompagnement de la lecture de la fresque par une narration auditive. « Fresque live : Phallaina"

2. Quayola - Strata qui est installé à L’Église Saint Ferréol :
http://tracks.arte.tv/fr/quayola

 
Lycée Denis DIDEROT – 23, boulevard Laveran - 13013 Marseille - tél : 04 91 10 07 00 – Responsable de publication : Mme Isabelle Monnet-Degand - ce.0130050j@ac-aix-marseille.fr
Dernière mise à jour : lundi 21 juin 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille