Denis DIDEROT
Lycée
Marseille - tél : 04 91 10 07 00
 

Après Babel, traduire - MUCEM le 26 janvier 2017

vendredi 27 janvier 2017, par M. Usseglio, professeur d’italien

Visite de l’exposition APRES BABEL TRADUIRE AU MUCEM

ATELIER QUESACO sur les thèmes traducteur/ interprète

Classes concernées :1 L 1ES 1 S 1STI2D 1STGM

"Traduttore, traditore"...
expression italienne qui signifie littéralement : « Traducteur, traître », soit :
« Traduire, c’est trahir » est une paronomase (expression qui joue avec les ressemblances entre deux mots) prend tout son sens dans l’actuelle exposition dans les salles du 2e étage du MUCEM...

Come parla il Mediterraneo : il multilinguismo depuis La Torre di Babele

“La lingua dell’Europa è la traduzione”, affirme Umberto Eco pour illustrer le multilinguisme Européen... ici méditerranéen dans l’antre du Mucem. Ma traduttore traditore.... Non dimentichiamo...Nos élèves de 1 ères générales et techniques ont pu réfléchir, se frotter aux problématiques des langues ce jeudi 16 au matin, depuis les temps bibliques jusqu’à nos journées mondialisées.

Notre guide Anais puis notre animatrice d’atelier "Quésaco" Palomba ont su nous faire voyager dans le dédale des langues, faire des ascensions ou des descentes dans les ziggourats, nous immerger dans des histoires mêlées ou éloignées mais qui composent nos existences depuis longtemps longtemps après que.... On a dû jongler entre les racines des mots, faire des haltes à Babylone, affronter les malentendus dans la communication, se fader les difficultés à calquer sa langue et sa culture à celle de l’autre, accepter de se tromper pour corriger les erreurs du Livre. Barbara Cassin, la philosophe et commissaire de l’exposition au Mucem a apporté sa pierre à l’édifice en posant une problématique linguistique à partir d’un slogan tellement parlant :
" Malédiction ou chance ?...
On oscille de la division aux conflits ou bien de l’ouverture aux échanges, du parcimonieux à la grande échelle...

Après Babel... traduire nous interroge sur nos représentations, sur les clichés qui nous habitent, sur la volonté de vouloir rendre l’idiome de l’autre (quelque chose de Lévinas d’âme à âme), de nos volonté de "Dire quasi la stessa cosa" dans les expériences périlleuses et jubilatoires depuis la traduction, depuis l’interprétation.

Il m’a semblé que tous nos élèves ont apprécié l’expérience et cette promenade sur les sentiers des langues et de la diversité.

 
Lycée Denis DIDEROT – 23, boulevard Laveran - 13013 Marseille - tél : 04 91 10 07 00 – Responsable de publication : Mme Isabelle Monnet-Degand - ce.0130050j@ac-aix-marseille.fr
Dernière mise à jour : lundi 21 juin 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille