Denis DIDEROT
Lycée
Marseille - tél : 04 91 10 07 00 - fax : 04 91 10 07 34

Rencontre avec Zad Moultaka ou « les notes qui tombent dans l’escarcelle »

samedi 9 décembre 2017, par M. Usseglio, professeur d’italien

JPEG - 107.3 ko

Dans le cadre du grand prix lycéen de compositeurs 2017, organisé par Musique Nouvelle en Liberté les élèves de 2d6, 2d3, 2d8, 2d9, 1e ES, 1e S, 1 L, 1eSTD2A et terminale STD2A ont particpé à une rencontre au lycée avec Zad Moultaka.

3000 Lycéens de toute la France participent au Grand prix des compositeurs des musiques contemporaines dont se déroule en ce moment la 19 ème édition. Le lycée Diderot entre dans la danse de ce beau dispositif cette année grâce aux efforts conjugués de Françoise Mabile du Conseil Régional, de Frédérique Triquet et d’Estelle Lowry de "Musique Nouvelle en Liberté".

JPEG - 640.7 ko

Jeudi 7 décembre nous avons eu la chance et l’honneur d’accueillir le musicien libanais Zad Moultaka (un des 6 artistes en compétition), venu nous présenter son oeuvre Maadann à travers les extraits qui concourent au GPL : "lo Stagno, l’Argento, l’Oro, il Mercurio", pour 8 chanteurs, piano à 4 mains, cymbalum et percussions (2011). Ce fut une riche entrevue de 2 heures, organisée autour d échanges dynamiques entre les élèves et le compositeur à partir du travail préparatoire en classe (écoutes,sensations, perceptions, questions et dessins des étudiants) .

"Madaam", l’oeuvre en lice de Zad Moultaka, est une réflexion sur la nature du monde et des choses animées et inanimées mais aussi une vision centrée sur le respect et la saine déférence qu’il faudrait ou aurait fallu offrir à dame nature. Le musicien a trouvé l’’inspiration dans la découverte du travail de Roger Bacon (1214-1294), surnommé « Docteur admirable » en raison de sa science prodigieuse, philosophe, savant et alchimiste anglais,considéré comme l’un des pères de la méthode scientifique.L’idée sous-jacente de sa philosophie éminemment humaniste, c’est de transformer l’humain en mieux. Pour alchimiste anglais, « aucun discours ne peut donner la certitude, tout repose sur l’expérience »...

...Alors Zad a entrepris dans sa musique une réflexion sur les métaux, du plus rustre au plus précieux... dans la graduation... du fer à l’or en passant par le mercure, ce corps dangereux et fuyant... mais qui génère tous les autres. Derrière chaque métal, le musicien libanais a dessiné un personnage à la manière de la commedia dell’arte... Ici chaque masque (et ses archétypes) donne silhouette à la matière et des couleurs aux notes... faites d’étrangetés,de sectes, d’émotions tristes ou plus joyeuses, de forêts déshydratées, de richesse dans le champ de l’expérimentation. Car Zad Moultaka dans le glissando des voix, comme des variations de Carmelo Bene, donne à voir le monde autrement, sans s’installer dans le confort des choses entendues ou entretenues.

De toutes ces notes qui tombent dans l’escarcelle, dans notre escarcelle lycéenne, il y assurément autant de matières créatives et d’imaginaire que du métal de la réflexion à savourer ... quand l’année scolaire nous donne l’occasion de voir autrement et d’enrichissement renouvelé...

Merci à Zad Moultaka pour sa disponibilité contagieuse.

Outre Frédérique Triquet responsable rencontres et chargée de mission GPLC,
Estelle Lowry déléguée générale de Musique Nouvelle en Liberté, nous ont également accompagnés Michaela Sinapin responsable Communication Musique Nouvelle en Liberté, Maxime Kaprielian conseiller artistique Musicatreize, Amandine Ayoldi (chargée Médiation). Nous remercions nos hôtes pour leur gentillesse et leurs compétences et pour ces deux heures heureuses dans un univers si particulier qui était étranger à la plupart d’entre nous...

Portfolio

 
Lycée Denis DIDEROT – 23, boulevard Laveran - 13013 Marseille - tél : 04 91 10 07 00 - fax : 04 91 10 07 34 – Responsable de publication : Mme Marie-Christine Viviers - ce.0130050j@ac-aix-marseille.fr
Dernière mise à jour : mercredi 11 juillet 2018 – Tous droits réservés © 2008-2018, Académie d'Aix-Marseille